De l’encre de Chine aux drones : 50 ans de cartographie à l’Université du Québec à Chicoutimi (1969-2019)

  • Majella-J. Gauthier Université du Québec à Chicoutimi

Résumé

Les 50 dernières années ont vu s’opérer des changements importants dans le monde universitaire. C’est
le cas notamment de la cartographie. Que ce soit du côté de l’enseignement ou de la recherche; les progrès réalisés
depuis les débuts de l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) en 1969 témoignent de plusieurs aspects de cette
question. Au cours de cette période a pris forme la théorie de la communication cartographique, et ont été développés
les outils et techniques, particulièrement avec l’arrivée de l’ordinateur. On a pu analyser les caractéristiques et les nuances
de l’espace géographique, puis la pratique de la cartographie s’est généralisée et répandue vers d’autres champs disciplinaires.
De même, son enseignement a été l’objet d’une révolution, notamment avec la venue de l’informatique et du
Web. Il est intéressant de lire le témoignage d’un géographe, professeur de cartographie, qui a vécu toutes ces transformations
et a su les appliquer dans le développement de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean.

Publiée
2018-12-01
Comment citer
Gauthier, M.-J. (2018). De l’encre de Chine aux drones : 50 ans de cartographie à l’Université du Québec à Chicoutimi (1969-2019). Revue Organisations & Territoires, 27(2), 91-102. https://doi.org/10.1522/revueot.v27n2.873
Rubrique
Articles