La révolution 4.0 : le retour du pendule pour les travailleurs et travailleuses du XXIe siècle?

  • Diane Gagné Université du Québec à Trois-Rivières
Mots-clés: Révolution 4.0, portrait générationnel, disparité, marché du travail, syndicat

Résumé

Pour ce numéro thématique, les éditeurs nous posent cette question : « création de milieux de travail centrés sur l’humain ou essoufflement des travailleurs? » Pour y répondre, nous avons choisi d’aborder les défis concernant le travail et l’emploi pour la prochaine décennie, avec l’avènement de la révolution 4.0, ayant comme objectif de répondre à la question suivante : « Et si la révolution 4.0 s’avérait la période de retour du pendule pour les travailleurs du XXIe siècle? » Le discours sera articulé autour de trois enjeux reliés à la gestion des ressources humaines. Le premier, la réalité démographique, le deuxième, un besoin d’investissement et de formation et le troisième, le coeur de cet article, que le climat politique aura vraisemblablement une incidence sur la gouvernance nationale, régionale et locale, qui elle-même aura des impacts sur l’organisation du travail qui se reflèteront sur l’humain et son rapport au travail. Nous conclurons que la capacité d’agir des travailleurs et travailleuses et leurs représentants passera nécessairement par un diagnostic partagé sur la nature des problèmes et des solutions. Tout ce que l’on négociera tant avec l’employeur que les différentes instances politiques sera tributaire de la volonté de chacune des parties, à tout le moins de leur capacité à s’écouter et à se respecter.

Publiée
2018-12-01
Rubrique
Perspectives théoriques