Le développement d’une économie des singularités dans le champ de l’action sociale et médico-sociale en France : un nouveau champ de questionnements éthiques

  • Didier Benoit Institut du travail social de Lorraine

Résumé

Le secteur social et médico-social en France doit faire face à des besoins sociaux qui évoluent rapidement
et profondément. La transformation du secteur, orchestrée par les politiques publiques, s’organise autour du
développement d’une économie de prestations, censée s’adapter au traitement de besoins de publics fragilisés, notamment par l’âge et les handicaps. Ce marché rassemble des services professionnels personnalisés, susceptibles de répondre aux particularités des personnes qui le sollicitent. Cette transformation s’accompagne de produits et services singuliers, incommensurables, dont le « consommateur » est guidé pour faire le meilleur choix possible. Cette quête est peu évidente, car elle relève d’un marché opaque et incertain quant à la qualité des prestations. Pour pallier ce défaut, le « consommateur » est obligé de recourir à des méthodes d’information lui permettant d’orienter son choix. L’économie des singularités, théorie développée par Karpik (2007), offre une lecture sociologique intéressante du développement du marché prestataire dans le secteur social et médico-social, et dispose d’outils d’analyse rendant intelligible la réalité de cette évolution.

Publiée
2018-09-01
Comment citer
Benoit, D. (2018). Le développement d’une économie des singularités dans le champ de l’action sociale et médico-sociale en France : un nouveau champ de questionnements éthiques. Revue Organisations & Territoires, 27(3), 37-54. https://doi.org/10.1522/revueot.v27n3.937
Rubrique
Dossier spécial