Entre cohérence et cohésion : humain ou performant? L’organisation dans une perspective éthique

  • Fabien Faul Université de Lorraine

Résumé

La question éthique dans les organisations est indissociable de celle de la qualité des relations humaines et de la question de l’anthropologie philosophique. Penser le travail social suppose ainsi d’intégrer la réflexion menée dans et autour de la philosophie du caring, au nom d’une vulnérabilité constitutive de l’être humain. Cette perspective peut être éclairée et enrichie par la philosophie du sujet transcendantal développée au sein de la phénoménologie. La vulnérabilité, tout autant que l’appel à la responsabilité ou la réciprocité dans la vie sociale s’enracinent dans cette transcendantalité du sujet, et peuvent s’exprimer dans la narration de soi. Il y a là des dimensions que l’intégration du Don dans la vie sociale peut signifier et honorer. Dans la mesure où le travail social suppose l’accueil et la reconnaissance des sujets en tant que sujets une perspective éthique ricoeurienne attirera l’attention sur la fécondité que l’on peut attendre d’une conception du sujet en termes de
Soi transcendantal, de l’identité narrative ainsi que du Don.

Publiée
2018-09-01
Comment citer
Faul, F. (2018). Entre cohérence et cohésion : humain ou performant? L’organisation dans une perspective éthique. Revue Organisations & Territoires, 27(3), 27-35. https://doi.org/10.1522/revueot.v27n3.936
Rubrique
Dossier spécial