S’ alimenter malgré le froid, la distance et le reste : l’émergence de stratégies favorables à la résilience alimentaire en Jamésie (nord du Québec)

  • France Desjardins Université du Québec à Chicoutimi
  • Pierre-André Tremblay Université du Québec à Chicoutimi

Résumé

Cet article s’intéresse à la résilience démontrée par les acteurs du système alimentaire de la Jamésie, dans le nord du Québec, en se basant sur les stratégies déployées par les personnes qui se trouvent à l’extrémité de la chaîne de consommation, soit les « mangeurs ». Dans cette région et ce système alimentaire, nous retrouvons des acteurs économiques liés au système alimentaire (producteurs, transformateurs, distributeurs et transporteurs), mais aussi des organisations communautaires et des instances politico-administratives. L’analyse repose sur le fait que les mangeurs possèdent des caractéristiques individuelles et sociales qui organisent, permettent et contraignent leurs stratégies. Ces résultats d’une recherche réalisée en 2020 ont été intégrés à une réflexion systémique relative à l’interdépendance des acteurs afin de proposer des recommandations visant à développer la participation et la coordination des diverses parties prenantes.

Publié-e
2022-02-11
Comment citer
Desjardins, F., & Tremblay, P.-A. (2022). S’ alimenter malgré le froid, la distance et le reste : l’émergence de stratégies favorables à la résilience alimentaire en Jamésie (nord du Québec). Revue Organisations & Territoires, 30(3), 89-100. https://doi.org/10.1522/revueot.v30n3.1383
Rubrique
Espace libre