Staple state et participation des communautés rurales dans la gouvernance de la forêt publique québécoise : bilan des mesures des réformes du régime forestier

  • Guy Chiasson Université du Québec en Outaouais
  • Hanneke Beaulieu Université du Québec en Outaouais

Résumé

Ce texte analyse les limites de la ruralité québécoise en se penchant sur la frontière qui sépare les milieux ruraux de la forêt publique depuis le 19e siècle. Depuis la fin des années 1800 jusqu’aux années 1970, les ruraux ont été privés d’accès à la forêt publique par les clubs privés et les concessions forestières. Depuis les années 1980, ils ont récupéré un accès aux terres publiques, mais la gouvernance de la forêt continue de leur échapper. Pour terminer, nous analysons les dernières réformes du régime forestier des années 2000 pour voir dans quelle mesure elles ouvrent la possibilité pour une plus grande participation des acteurs ruraux à la décision sur la mise en valeur du patrimoine forestier public.

Publié-e
2020-05-12
Comment citer
Chiasson, G., & Beaulieu, H. (2020). Staple state et participation des communautés rurales dans la gouvernance de la forêt publique québécoise : bilan des mesures des réformes du régime forestier. Revue Organisations & Territoires, 29(1), 99-108. https://doi.org/10.1522/revueot.v29n1.1129
Rubrique
Dossier spécial